Assemblé général de l'ESP

5 septembre 2016 - 11:48

Ce n’est pas vraiment une surprise, Philippe Merle n’est plus le président de l’Etoile sportive de Pouilloux. A la tête du club de football depuis cinq ans, il a avait prévenu, la saison dernière, qu’il n’irait pas plus loin. Il reste néanmoins au bureau en tant que vice-trésorier. Désormais l’ESP est dirigée par un duo composé de Raphaël Blachard et David Lautissier, deux vice-présidents, Jérôme Tillier et Mathieu Ladroue, d’un secrétaire Michel Desserprix et d’un trésorier, Mathieu Ladroue.

Ces changements ont été entérinés vendredi soir lors de l’assemblée générale du club à la maison des associations. Mais avant de passer la main, Philippe Merle a dressé un tableau plus que flatteur de la saison écoulée. « Une saison exceptionnelle » dira-t-il, notamment avec des résultats sportifs qui ont fait rayonner chaque week-end les couleurs de l’ESP.

 En 1ere division du Pays minier, les seniors terminent à la troisième place, l’équipe B accède à la 2e division. A tous les niveaux, les voyants sont au vert (logique c’est la couleur du club !). Et chose rare également, toutes les catégories, du baby-ballon aux 18 ans, ont été représentées. Sur 130 licenciés ont compte pas moins de 80 enfants. Grande première également à propos des jeunes puisque l’école de football a reçu le label décerné par la Fédération. Preuve que le travail réalisé par les éducateurs est de qualité et porte ses fruits. Avec de tels résultats, Philippe Merle pouvait céder sa place sans regrets.

Quant à la saison 2016/2017, il faudra faire aussi bien. « Nous jouons la stabilité » rapportait désormais l’ex-président avec toujours Eric Alloin comme entraîneur général et la perspective de voir arriver deux recrues, un milieu de terrain et un gardien.

Dernière information, la reprise de l’entraînement pour les seniors est prévu le 1er août 2016 à 19h.

Commentaires

C'est la reprise à l'ESP

5 septembre 2016 11:52

C'est la reprise à l'ESP
Même les footballeurs de l’Etoile sportive de Pouilloux sont pénalisés par l’incendie criminel qui a détruit le local communal la semaine dernière dans lequel se trouvait le tracteur-tondeuse. Et sans cet outil, forcément, pas de tonte de la pelouse.... Lire la suite